Les compétences

Les 8 communes de Montfort Communauté ont décidé d'unir leur compétence en matière de :

Développement économique

Création, aménagement, réhabilitation et gestion de zones d’activités communautaires.
Depuis le 1er janvier 2017, la compétence de la communauté s’étend sur toutes les zones ou parcs d’activités du territoire de la communauté.

La compétence communautaire économique recouvre les actions décrites ci-dessous :
l’élaboration et la mise en œuvre d'une stratégie de développement,  la mise en place d’un programme de réserves foncières, la construction de bâtiments et la réalisation d’autres investissements à vocation économique, l’accueil et la négociation des conditions d'implantations d'entreprises ou de personnes ayant un projet de création ou d'extension d'activités,  la promotion économique du Pays de Montfort, la mise en place d’un observatoire des activités économiques et des bases fiscales engendrées.

Pour le maintien des activités de proximité de type artisanal ou commercial, et lorsque l’initiative privée est défaillante ou absente, la communauté peut accorder des aides directes et indirectes, sous réserve de la conclusion d’une convention fixant les obligations du bénéficiaire de l’aide.

Les actions visant à soutenir et à favoriser l’emploi en concertation avec les structures comme le Point Accueil Emploi et les partenaires intéressés dont le CIDFF35

Aire d'accueil des gens du voyage

Depuis le 1er janvier 2018, Aménagement, entretien et gestion des aires d'accueil des gens du voyage et des terrains familiaux.

Aménagement de l’espace et l’environnement

Aménagement de l'espace et conduite d'opérations d'intérêt communautaire.
L’exercice du droit de préemption pour les projets d’aménagement communautaire

L'élaboration d'un PLUi valant aussi programme local de l'habitat. Mise en place d'un règlement local de publicité.

La participation au développement des énergies renouvelables dont la valorisation du bocage et l’aide au développement de la filière « bois, énergie, paysage ».

Développement numérique

Culture, sports et loisirs

La construction ou l’aménagement et l’entretien des équipements sportifs d’intérêt communautaire.
L’animation des activités sportives organisées à l’échelle intercommunale.

Les subventions aux associations loi 1901 dans le cadre des champs de compétence de la Communauté
Le soutien au développement des Technologies de l’Information et de la Communication

La gestion d’un lieu d’art contemporain dénommé l’aparté.
La coordination et mise en réseau des bibliothèques communales : actions communautaires et apport d’outils partagés.

Logement

Politique du logement social d’intérêt communautaire et action par des opérations d’intérêt communautaire en faveur du logement des personnes défavorisées.
L’enregistrement des demandes de numéro unique départemental.

Conduite d'une Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat (OPAH).

Tourisme

L’aménagement des zones touristiques dont la mise en valeur, la gestion du Domaine de Trémelin et du site de Boutavent.
La promotion touristique et culturelle du pays de Montfort.
La gestion des chemins de promenade et de randonnées d’intérêt communautaire
La gestion d'un office de tourisme intercommunal.

Création d’aménagement et entretien de la voirie d’intérêt communautaire

La voirie est reconnue d’intérêt communautaire sur le domaine de Trémelin, sur l'extrémité sud de la route communale RC 31 sur Pleumeleuc, sur la route de la Perdrière dite du "Quintin" à Bédée, sur la voie des Tardivières.

Élimination des déchets ménages et assimilés

Elimination et valorisation des déchets des ménages et des déchets assimilés.
La communauté de communes est membre du syndicat mixte pour la collecte et le traitement des ordures ménagères (SMICTOM) du centre ouest du département d’Ille et Vilaine et elle perçoit sur son territoire la recette (taxe ou redevance) choisie par elle et ceci en lieu et place du SMICTOM.

Action sociale

Les Actions et opérations en matière de politique sociale, humanitaire et de solidarité d’intérêt communautaire.
Le dispositif d’accueil peut concerner des actions de prêts et locations de locaux, de mise à disposition mais aussi de construction des bâtiments neufs.

Une politique en faveur de la petite enfance qui recouvre une mission de coordination avec notamment la gestion d’un Relais Parents Assistantes maternelles; la création et gestion de nouveaux établissements d’accueil des jeunes enfants, une mission de soutien financier à l’accueil en relais des jeunes enfants sur le territoire, et aux haltes garderies associatives existantes sur le territoire.