PCAET

Les trois communautés de communes qui forment le Pays de Brocéliande se sont rassemblées pour mutualiser un état des lieux et une stratégie contre le changement climatique. Chacune va désormais s’engager sur un plan d’actions pour 6 ans avec une projection jusqu’à 2050.

Principaux objectifs

  • Baisser les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) 
  • Baisser les consommations d’énergies et augmenter la part du renouvelable
  • Réduire les polluants atmosphériques
  • Identifier les vulnérabilités du territoire

Que dit la loi ?

La Loi pour la Transition Énergétique et la Croissance Verte (LTECV) du 17 août 2015 a désigné les intercommunalités pour élaborer et mettre en œuvre les PCAET.

La loi donne pour objectifs :

  • de réduire la consommation d’énergie de 50 % en 2050 par rapport à la référence 2012 (moins 20 % en 2030).
  •  de porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation en 2020 (32 % en 2030)

Que dit l’État des lieux ?

Le Pays de Brocéliande est une terre d’élevage. 44% des gaz à effets de serre sont donc naturellement issus de l’agriculture.
La forêt recouvrant une part importante du territoire, c’est aussi un formidable puits de séquestration du carbone. L’énergie, quant à elle, est essentiellement consommée par le résidentiel mais également par les transports avec un usage quasi exclusif des produits pétroliers.
À l’échelle du Pays de Brocéliande, la production de l’énergie passe essentiellement par la biomasse (combustion des déchets, bois…) et l’éolien. Elle représente 14% de l’énergie consommée. Le transport routier (marchandises et voyageurs) ainsi que l’agriculture sont les principaux secteurs qui émettent des polluants atmosphériques.
Les feux de forêts et l’augmentation de la fréquentation du lac de Trémelin ont été pointés comme points de vulnérabilités liés au réchauffement climatique pour les prochaines années.

Que fait Montfort Communauté ?

  • La collectivité soutient l’installation des jeunes agriculteurs en incitant à la diminution de l’impact environnemental de leur future exploitation. L’aide financière mise en place en 2018 par Montfort Communauté est conditionnée à la réalisation d’au moins une action engagée en ce sens.
  • Cap ou pas cap de covoiturer ? de louer un VAE ? ou d’en acheter un? La communauté de communes encourage ses habitants à faire évoluer leurs habitudes. 
  • Dans les prochains mois, elle va définir un plan d’actions complet pour parvenir aux objectifs fixés par la loi.