BTHD

La réunion publique organisée mardi 2 avril en mairie de Pleumeleuc avait pour objet de faire un point sur le déploiement du très haut débit sur le territoire communautaire au regard des sollicitations croissantes des habitants sur le sujet.

Retrouvez la présentation de la réunion publique

 

Le déploiement du très haut débit sur Montfort Communauté s’opère dans le cadre du projet Bretagne Très Haut Débit via le déploiement de la fibre optique, dont les travaux démarrent sur une partie des communes de Pleumeleuc et Bédée.

Début 2020

777 foyers, mais aussi des sites publics et des entreprises seront éligibles à la fibre optique début 2020 (pour les premiers). Dès lors, ils pourront contacter le fournisseur d’accès internet de leur choix pour bénéficier des nouveaux services Internet à très haut débit.

 

Pour cette première phase de travaux sur le territoire, la participation financière de Montfort Communauté s’élève à plus de 345 000 €.

2023

Les élus ont profité de cette réunion pour évoquer les futurs déploiements de la phase 2 (2019-2023) qui permettront le raccordement de près de 5 400 locaux (foyers, entreprises, sites publics) au très haut débit répartis sur 6 des 8 communes du territoire.

Après 2023

Les 5 900 foyers, entreprises et sites publics restants seront, quant à eux, raccordables à la fibre optique lors de la phase 3 du projet, après 2023.

En attendant

En attendant cette dernière phase, 175 foyers du sud de la commune de Breteil bénéficieront d’une opération de montée en débit programmée courant 2020, qui permettra d’améliorer les débits ADSL aujourd’hui problématiques sur le secteur.

 

En tout, 5 millions d’euros seront investis par Montfort Communauté pour le déploiement du très haut débit sur son territoire d’ici à 2030.

 

 

Une opération dans le cadre du projet Bretagne Très Haut Débit

 

Le projet Bretagne Très Haut Débit a pour ambition d’amener le Très Haut Débit (THD) à travers la fibre optique à 100 % des foyers bretons. Ce projet, mené par les collectivités bretonnes (Intercommunalités, Départements, Région), l’État et l’Union Européenne présente un coût total estimé à 2 milliards d’euros. Cette initiative publique concerne environ 90% du territoire breton et 60% de la population.

Au cours de la première phase (2014-2020) du projet, ce ne sont pas moins de 240 000 foyers, entreprises et sites publics qui seront raccordés à la fibre optique, dont 170 000 entre 2018 et 2020, pour moitié situés dans 9 villes moyennes et pour l’autre moitié situés dans 91 zones moins denses. Ces opérations sont co-financées par l’Union Européenne (Fonds Européen de Développement Régional), l’Etat (Fonds national pour la société numérique), la Région Bretagne, les Départements et les Communautés de communes.

 

La première tranche de travaux (2014-2016), quant à elle, permet à près de 70 000 foyers, entreprises et sites publics d’être déjà raccordés à la fibre optique.